cpnef-ligne-magenta

FOCUS METIERS

L'objectif de cette rubrique est de vous faire découvrir les métiers de la branche des acteurs du lien social et familial en allant à la rencontre de ceux qui les vivent au quotidien. Des partages d'expériences auxquels vous pouvez participer : contactez nous par mail à l'adresse reagir@cpnef.com pour nous parler de votre métier !

DIRECTRICE DE CRECHE

Septembre 2009 – Extrait de la lettre d'informations CPNEF N°4

Rencontre avec Cynthia Linhares, directrice de la crèche E.C.L.O.R.E à Paris depuis un an.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

C'est d'abord une volonté, une envie de travailler avec les enfants. Ce sont ensuite des expériences, un parcours, qui m'ont conduit à ce poste combinant un travail auprès des enfants porteurs ou non d'un handicap, un travail avec des parents et des familles, un travail de coordination d'équipes et d'animation de partenariats divers (financiers, institutionnels, etc.) ainsi qu'un travail de développement.

Quel est votre parcours de formation ?

Je suis brésilienne et au Brésil, le travail avec les enfants, c'est l'université. Sciences de l'éducation. Il n'y a pas de formation technique comme en France. Aussi, comme je suis arrivée très vite après mes études, j'ai du repasser une formation d'EJE, faute d'équivalence entre diplômes. Mon expérience brésilienne me poussait à souhaiter travailler auprès d'un public en difficultés sociales ou psychologiques. J'ai donc complété ma formation d'EJE par un DEUG de psychologie. En parallèle, j'ai une vraie formation par la pratique. J'ai enchainé les contrats temporaires, par volonté, refusant souvent des CDI : crèches, hôpital de jour, etc. Un engagement bénévole suivi d'un engagement salarié dans des ONG m'ont permis de travailler avec des enfants, des familles, dans des contextes de pauvreté où les dimensions sociale et psychologique était très présentes. Ce fut l'occasion de développer des compétences de coordination, de recherche de financement, de conduite générale de projets. A cette période, j'ai éprouvé le besoin de reprendre une formation théorique de « développement territorial » pendant 1 an.

Comment envisagez-vous votre avenir professionnel ?

Mon travail à E.C.L.O.R.E réunit beaucoup de domaines que j'aime et que je sais faire. Ce lieu, atypique, reste fragile. J'envisage donc ces prochaines années de mettre mes compétences, notamment de développement, au service de sa consolidation pour que puisse continuer à s'accomplir quotidiennement le travail d'une équipe envers les enfants et les familles qui l'apprécient et le pensent tellement nécessaire.